dimanche, 06 juin 2021 17:23

06/06/2021 - Compte-rendu de l'assemblée de l'Académie marquisienne - Taiohae - 02_05/06/2021

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE de l’ACADÉMIE MARQUISIENNE

TAIOHAE, NUKUHIVA (02/06 au 05/06/2021)

acad groupe2


1)- Mercredi 02/06/2021

Dès 08h00, les académiciens de Nukuhiva se rendent à la Maison-mère. En attendant ceux des autres îles qui doivent arriver en début d’après-midi, ils s’attachent à préparer différents points de l’ordre du jour afin d’en faciliter le déroulement.

Deux points importants se font jour :

*- La création de nouveaux vocables en se basant sur l’étymologie, les racines protopolynésiennes et les mots tombés en désuétude disponibles dans les nombreux dictionnaires anciens.

*- Une nouvelle approche de travail collectif sur l’application-dictionnaire.

À 14h00, une fois les académiciens des autres îles arrivés, le travail sur la création de vocabulaire commence immédiatement ; un récapitulatif des mots les plus importants est disponible en fin d’article. La séance est levée à 19h00.


2) – Jeudi 03/06/2021

a) – Toponymie des îles Marquises – Carte de l’archipel

Dès 8h00, les académiciens entreprennent le travail sur le vocabulaire toponymique des îles Marquises.

Depuis sa découverte en plusieurs phases, l’archipel porte un nom attribué par les Espagnols en 1595. Par la suite, les étrangers ont donné aux îles des noms dans leur langue, ou en les transcrivant de manière erronée et variée.

Cette absence de cohérence complique et ralentit l’enseignement du marquisien qui recommence à se développer ; elle met aussi en difficulté le grand public, les institutions et les administrations même de l’archipel.

Face à cette multiplicité de choix hétéroclites, l’Académie publiera prochainement sur son site une carte de référence qui tient compte de l’étymologie, de l’histoire et de l’avis des académiciens de chacune des îles.

b) – Publication d’un livre trilingue sur la fabrication du « kaakū »

Constatant l’immobilisation de ce projet déjà ancien pour différentes raisons techniques et autres, les académiciens décident de reprendre le projet.

Les textes trilingues étant déjà finalisés, les prises de vue photographiques seront confiées à des personnes compétentes et de confiance qui sauront mener le projet à son terme. L’Académie publiera l’ouvrage sur fonds propres.

c) – Publication mise à jour de l’ouvrage intitulé « Conversation canaque sur les phénomènes de la Nature »

Il s’agit d’un fascicule pédagogique bilingue marquisien-français, sous forme de questions-réponses, publié en 1882 par l’imprimerie du Gouvernement à Papeete. L’Académie s’est attachée à en rectifier la graphie et va le publier sous peu sur fonds propres.

d) – Tenue d’académicien

Après avoir examiné un certain nombre de projets de chemises et de chemisiers, les académiciens ont opté pour une tenue officielle qui sera réalisée le plus rapidement possible.

e) – Vocabulaire général

Les académiciens passent le reste de la journée à examiner les propositions de nouveaux vocables.

La séance est levée à 18h00


3) – Vendredi 04/06/2021

a) – Liste de particules verbales spécifiques

Dès 08h00, les académiciens entreprennent l’examen d’une liste de particules postverbales spécifiques remplaçant « oko » dans son rôle d’augmentatif, comme dans le cas de « peemō ka » ou de « hunahuna ti ». Ce document sera publié prochainement sur le site de l’Académie.

b) – Vocabulaire général

*- Le travail se poursuit sur les notions « amour/haine » ; grâce aux documents informatisés, les académiciens entreprennent de relever un maximum de mots concernant ces notions qui nécessitent d’être précisées.

*- Un point est fait sur les nombreuses façons de prononcer et d’orthographier le mot « tutu ».

c) – Accueil de Giacomo Nerici, doctorant italien en anthropologie

À la requête de l’intéressé, les académiciens reçoivent Giacomo Nerici, venu aux Marquises conduire une étude sur le réveil culturel marquisien et l’impact de la tradition sur la culture marquisienne d’aujourd’hui ; il s’intéresse aussi au rôle du dossier Unesco dans ce contexte. À sa demande et à celle de ses professeurs il y a plusieurs mois, l’Académie marquisienne avait accepté de lui servir de référant sur place.

d) – Le travail sur l’application

Après avoir considéré l’état du travail effectué depuis plusieurs mois, et afin d’en améliorer la progression, les académiciens décident de modifier l’ordre de circulation initial des dossiers qui sera mis en service dès la semaine prochaine.

4) – Samedi 05/06/2021

a) – Visioconférence avec François Chassagne de l’IRD

Dans le cadre de l’I.R.D, François Chassagne est chargé de recherche à Toulouse au sein d’une unité spécialisée dans l'étude des plantes médicinales ; il est rentré en métropole après avoir conduit une enquête ethnobotanique sur les plantes utilisées contre les diarrhées en Polynésie française. Lors de son passage à Nuku Hiva, il avait été reçu à l’Académie afin d’exposer le but de son travail, et de prendre contact avec des personnes ressources. À l’occasion de cette visioconférence, à l’aide d’un diaporama, il nous expose les résultats de ses recherches ; de nombreux échanges riches en informations diverses se poursuivent ensuite.

b) – Travail sur le vocabulaire

La recherche de mots nouveaux se prolonge toute la matinée en fin de laquelle l’Académie apporte sa signature à une pétition nationale portant sur le respect et la promotion des langues régionales et vernaculaires de la République.

c) – Étude de certaines variantes dialectales

Avant le retour du directeur sur Ua Pou, les académiciens passent le début d’après-midi à examiner une liste de plusieurs dizaines de mots usuels et de leurs variantes dialectales.

d) – Travail sur l’application-dictionnaire

Après le départ du directeur et l’absence de certains membres partis assister à l’enterrement d’un proche, le travail se poursuit sur différentes rubriques de l’application.

Une séance de formation se tiendra le lundi 07/06/2021 à la Maison-mère afin de faciliter le travail de certains membres sur l’application.

 

MOTS NOUVEAUX

Sélection des plus importants

- substance = mea, mēmau (concret), mōmau (abstrait)

- logiciel = niututonui ; application = niututoiti

- polluer = haatekeo ; pollution = tekeo

- recycler (objets) = tāhou ; recyclage (objets) = tāhouna ; recyclable = viina, hiina, huìna

- se recycler (personnes) = haahouìte/hakahoukite ; recyclage (personnes) = haahouna ìte

- énergie renouvelable/durable = ìihouna, ìipaokoè

- synonyme = vivotahi ; homonyme (homophone ou homographe) = takitahi/tanitahi

- hôpital = haèmate (n)/faèmate (s), haèhāikaìa ènana (up).

- recherche scientifique = kātoo ìtenui (kitenui)

- un/une scientifique/un savant = tuhuka/tuhuna ìtenui, tuhuka kitenui, tuhuga ìtenui (tp)

- un chercheur/une chercheuse = tuhuka/tuhuna kātoo, tuhuga kātoo (tp)


Remplacement du mot tahitien « taui » (changer)

 Après comparaison avec de nombreuses propositions, le mot « kēhuì » est considéré comme le plus approprié pour remplacer « taui » dans la quasi-totalité des occurrences.


Remplacement d’un certain nombre d’emplois du mot « hāmani » :

 - livre = kōtūòmia

- dictionnaire = kāputuèo

- carnet, bloc-notes = piitapa

 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 15h30 le samedi 05 juin 2021.

Comme signalé plus haut, le travail se poursuivra à la Maison-mère le lundi 07/06 et le mardi 08/06, comme habituellement.

 

Propulsé par CComment

Tau hana hou

Actualités

Joomla Template by ThemeXpert